Tour de France EMIE de l’Astrophysique de laboratoire

Le Tour EMIE de France 2024 est une formation très spécialisée « sur le terrain » concernant les différentes méthodes expérimentales et théoriques de physique moléculaire et de chimie-physique de laboratoire pour l’étude des systèmes d’intérêt astrophysique. L’objectif est de permettre à de jeunes chercheurs de rencontrer des scientifiques dans toute la France travaillant dans ce domaine. Au niveau national, le parc instrumental et théorique existant au sein du GDR EMIE est extrêmement riche, une action de formation à ces outils parait ainsi particulièrement pertinente. Une dizaine de doctorants seront sélectionnés sur candidature pour visiter des équipes de spécialistes. 10 jours seront consacrés aux visites et formations en laboratoire sur deux semaines (du 13 au 18 mai 2024 et du 27 au 31 mai 2024). Ce Tour EMIE de France sera composé de 7 étapes impliquant 10 laboratoires (CIMAP, GANIL, IPAG, IPR, IRAP, ISMO, LCAR, LCPQ, PhLAM, PIIM), pendant lesquelles les doctorants effectueront des Travaux Pratiques expérimentaux et théoriques qui leur permettront d’améliorer leurs compétences dans le domaine de l’astrophysique de laboratoire.

Pour plus de détails, se rendre sur : https://tdfastro24.sciencesconf.org/

Atelier EMIE ions interstellaires

Le GDR EMIE organise les 11 et 12 janvier 2024 un atelier sur le thème des ions interstellaires.
L’objectif est de permettre aux membres de la communauté d’échanger, notamment au cours de tables rondes, autour des axes spectroscopie des ions, réactivité ion-molécule, et destruction des ions.

L’atelier se déroulera sur 3 demies journées (jeudi 11 matin à vendredi 12 midi) à l’Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay à l’Université Paris-Saclay.

Orateurs de l’atelier :

Jerôme Bernard (ILM)
Sophie Carles & Ludovic Biennier (IPR)
Marin Chabot (IJClab)
Alicja Domaracka (CIMAP)
Alexandre Faure (IPAG)
Bérenger Gans & Séverine Boyé-Péronne (ISMO)
Emilie Habart & Marion Zanesse (IAS)
Clément Lauzin (UCL/Belgique)
Alexandre Marciniak (IRAP/Toulouse)
Jennifer Noble (PIIM)
Claire Romanzin & Roland Thissen (ICP)
Aude Simon (LCPQ)
Valentine Wakelam (LAB)

L’inscription est gratuite mais obligatoire (attention, le nombre de places est limité) au lien suivant :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfDo76KldD80LmsXWlY-0-3lO89w3cQafKnKeU4Dof9MJI5Lw/viewform?usp=sf_link
(date limite : 4 décembre 2023).
Les repas seront pris en charge, merci d’indiquer vos préférences alimentaires.

Ugo Jacovella et Marie-Aline Martin-Drumel, pour l’organisation locale.

Thèse entièrement financée en astrochimie / astrophysique de laboratoire disponible à partir d’octobre 2023 à l’Institut de Physique Rennes, France.

Thèse entièrement financée en astrochimie / astrophysique de laboratoire disponible à partir d’octobre 2023 à l’Institut de Physique Rennes, France.

Sujet : Etude des collisions moléculaires d’intérêt atmosphérique et astrophysique par impulsions micro-ondes chirpées à l’aide d’un réacteur à écoulement supersonique pulsé

Une thèse à partir d’octobre 2023 est disponible sous la direction d’Ian Sims au sein du Département de Physique Moléculaire de l’Institut de Physique de Rennes, entièrement financée par la Région Bretagne et le projet ERC CRESUCHIRP. Le projet s’inscrit dans le domaine de recherche de l’astrophysique et de l’astrochimie de laboratoire, et vise plus particulièrement à combler notre manque de connaissance des données moléculaires essentielles pour comprendre les dernières observations astronomiques réalisées par la nouvelle génération de télescopes à haute résolution (spatiale et spectrale) tels que ALMA (https://almaobservatory.org) et le télescope spatial James Webb (https://webb.nasa.gov). Ce projet expérimental implique la poursuite du développement d’un nouveau réacteur à écoulement supersonique pulsé pour étudier les réactions chimiques et le transfert d’énergie moléculaire à l’aide de lasers et de la spectroscopie micro-onde à impulsions chirpées, et s’appuie sur les recherches effectuées dans le cadre du projet de subvention avancée de l’ERC CRESUCHIRP [1-3]. De plus amples informations sur le projet de doctorat sont disponibles à l’adresse suivante : https://cresuchirp.wordpress.com/open-positions/ .
Le poste est disponible à partir d’octobre 2023 pour une période de 3 ans. Les candidats doivent posséder un master (M2) en physique ou chimie (physique), ou éventuellement en génie mécanique avec une spécialisation en instrumentation. Une expérience de la recherche expérimentale et notamment de l’utilisation des lasers, de la spectroscopie, des techniques de vide et d’écoulements gazeux et de l’électronique large bande serait un avantage. Les demandes de renseignements et les candidatures, y compris un CV détaillé mentionnant les notes, une lettre de motivation et les noms et coordonnées de deux ou trois personnes de référence, doivent être adressées au professeur Ian Sims (ian.sims@univ-rennes.fr). L’examen des candidatures commencera immédiatement et se poursuivra jusqu’à ce qu’un candidat approprié soit identifié.

1. B. M. Hays, D. Gupta, T. Guillaume, O. Abdelkader Khedaoui, I. R. Cooke, F. Thibault, F. Lique, and I. R. Sims, Collisional excitation of HNC by He found to be stronger than for structural isomer HCN in experiments at the low temperatures of interstellar space, Nature Chemistry 14 (2022), 811-815 https://doi.org/10.1038/s41557-022-00936-x
2. I. R. Cooke, D. Gupta, J. P. Messinger, and I. R. Sims, Benzonitrile as a Proxy for Benzene in the Cold ISM: Low-temperature Rate Coefficients for CN + C6H6, Astrophys. J. Lett. 891 (2020), L41 https://doi.org/10.3847/2041-8213/ab7a9c
3. I. R. Cooke and I. R. Sims, Experimental Studies of Gas-Phase Reactivity in Relation to Complex Organic Molecules in Star-Forming Regions, ACS Earth Space Chem. 3 (2019), 1109-1134 https://doi.org/10.1021/acsearthspacechem.9b00064

Date de fin de publication : 31/12/2023

In silico spectroscopic studies of organic molecules of astrochemical interest

Bonjour,

vous trouverez sur Adum:
https://adum.fr/as/ed/voirproposition.pl?langue=&site=sfa&matricule_prop=48145
tous les détails pour candidater à une thèse à l’Université Côte d’Azur intitulée:
Étude spectroscopique in silico de molécules organiques d’intérêt
astrochimique
ou dans la langue de Shakespeare:
In silico spectroscopic studies of organic molecules of astrochemical interest

bien cdt,
P. Cassam-Chenaï
Laboratoire J. A. Dieudonné,
UMR 7351 CNRS – Université Côte d’Azur,
Parc Valrose, Nice, F-06100.

http://www-math.unice.fr/~cassam
Email: cassam@unice.fr
Tel: +33 4 8915 0524
Mobile: +33 6 8264 3177

Date de fin de publication : 01/06/2023

Mini Colloque SFP: Effets d’environnement et de solvatation sur les processus moléculaires

Dans le cadre du 26ème Congrès Général de la SFP (3–7 juil. 2023, Cité des sciences et de l’Industrie, Paris), le GDR EMIE organise le mini colloque « Effets d’environnement et de solvatation sur les processus moléculaires » les 6 et 7 Juillet 2023:

En phase diluée (phase gaz, matrices, solution), les processus moléculaires fondamentaux (structure, dynamique, photophysique, photochimie, (photo-)réactivité) sont étudiés au niveau microscopique sur des systèmes de taille finie, du système isolé et micro-environné, vers la solvatation macroscopique. Selon les échelles de taille et temps explorées, différentes méthodes expérimentales, souvent basées sur la spectroscopie, et théoriques, basées sur la dynamique moléculaire ou la chimie quantique avec le récent apport de l’intelligence artificielle, sont mises en œuvre en synergie. Les effets d’environnement sur les processus moléculaires sont abordés dans un contexte fondamental et interdisciplinaire, en lien avec la biologie (hydratation), l’environnement (aérosols), la (photo-)réactivité et les interfaces (nanoparticules, surfaces) ou encore l’astrophysique (grains, glaces).

A noter également les minicolloques MC5 et MC14 organisés par des membres du GDR:

Ecole théorique du GDR EMIE 3533: modélisation de l’environnement et de son impact sur les propriétés de systèmes chimiques

L’école « Modélisation de l’environnement et de son impact sur les propriétés des systèmes chimiques » organisée par le GDR « Edifices Moléculaires Isolés et Environnés » (EMIE) 3533 du CNRS, se déroulera à la Maison de la Simulation à Paris-Saclay du 19 au 23 juin 2023. Elle est dédiée plutôt à des théoriciens qui souhaitent se familiariser avec un panel de méthodes permettant de décrire des systèmes environnés et de déterminer des observables permettant de caractériser le rôle de cet environnement sur les processus physicochimiques. L’environnement peut être un système fini (agrégat) ou non (interaction avec une surface, solvatation par un liquide, confinement dans un solide).

Les thèmes suivants seront abordés par des cours et des TP de 2 heures environ::

  • Exploration globale des surfaces d’énergie potentielle pour des systèmes finis ou agrégats (Enseignant : Philippe Carbonnière, IPREM Pau)
  • Modélisation de la réactivité en solution par des approches machine learning – dynamique moléculaire (DM) (Enseignants : Damien Laage (cours), Axel Gomez & Miguel de la Puente (TP), ENS Paris)
  • Description d’un système moléculaire de grande taille (intérêt biologique) dans un solvant: approches QM(DFTB)/MM et DM (Enseignante : Natacha Gillet, ENS Lyon)
  • Réactivité/processus catalytiques par des approches DFT/MM et DM (Enseignante : Carine Michel, ENS Lyon)
  • Descriptions des systèmes quantiques ouverts (états excités) (Enseignant : Etienne Mangaud, ICMPE, Univ. Gustave Eiffel, Marne-la-Vallée)
  • Spectroscopie optique (états excités) (Enseignant : Denis Jacquemin, CEISAM, Nantes)
  • Dynamique dans les états excités (Enseignants : Valérie Brenner (cours) & Thibaut Véry (TP), DRF, CEA Saclay)
  • Ouverture vers la « réalité virtuelle » (Enseignant : Marc Baaden, IBPC Paris) Les cours seront donnés en français mais les supports seront en langue anglaise.

Pour s’inscrire: https://theoemie.sciencesconf.org/

Tour de France EMIE de la Spectrométrie de Masse

Ce Tour de France de la Spectrométrie de Masse est sponsorisé par le GDR EMIE et a pour objectif de permettre à de jeunes chercheurs de rencontrer des scientifiques dans toute la France travaillant dans le domaine de la spectrométrie de masse appliquée à la chimie-physique.

Deux semaines seront consacrées aux visites et formations en laboratoire (du 17 au 21 avril et du 2 au 12 mai). 
Le Tour de France se clôturera pas la participation des doctorants à la conférence IMMS23 (du 15 au 17 mai 2023, campus des Cordeliers (Sorbonne Université)) où ils auront la possibilité de présenter un poster de leurs travaux. 

Pour plus de détails, se rendre sur : https://tdfms23.sciencesconf.org/

In silico spectroscopic studies of PAHs of astrochemical interest

Responsable du stage : Patrick Cassam-Chenaı̈ (cassam@unice.fr)
Équipe Interfaces des Mathématiques et Systèmes Complexes, Laboratoire J. A. Dieudonné, Faculté des Sciences, UCA-CNRS, Parc Valrose, 06108 Nice cedex 2.

Abstract: Polycyclic Aromatic Hydrocarbons (PAHs) are a family of organic compounds composed of aromatic rings of carbon atoms, whose peripheral valencies are saturated by hydrogen atoms. PAHs (or closely related species) are thought to be the carriers of the so-called Aromatic Infrared Bands (AIBs) at ∼3.3, 6.7, 7.7, 8.6, 11.3 µm. These features are among the strongest emission features observed in the interstellar medium in the infrared (IR), and
present some interesting variability from one observed source to another. Therefore, the IR spectroscopy of PAHs is of paramount importance in astrophysics and astrochemistry: A better understanding of it, is essential to infer from IR observations, informations about PAHs composition and physical parameters of their environment [1].

In our laboratory, we have developed a computer code, CONVIV, which solves the Schrödinger equation for molecular vibrational degrees of freedom with state-of-the-art accuracy [2]. It can be used to perform calculations of the infrared spectrum of molecules of arbitrary sizes. The internship will consist in using the CONVIV code to compute and interpret theoretically, the IR spectra of selected members of the PAH family.

A particular attention will be devoted to CH-stretching fundamental frequencies and their overtones which will be studied for small PAHs such as naphtalene, and pyrene. Concretely, the calculation will consists in, first, contracting together the CH-stretching vibrational modes, as well as possibly, other resonant modes, and then, in taking into account the remaining degrees of freedom as an effective field of second order [3]. The calculations will be confronted to available experimental data and astrophysical observations, in particular those from the James Webb Space Telescope (JWST) and from MATISSE already operating at the Very Large Telescope Interferometer (VLTI) of the European Southern Observatory (ESO). Our aim is to gain a fine understanding of anharmonic effects in PAHs and to extrapolate the results to larger
PAHs, in order to extract as much information as possible from astrophysical spectra.

Prérequis: Basis of quantum mechanics and spectroscopy.

References
[1] G. Mulas, C. Falvo, P. Cassam-Chenaı̈, C. Joblin, J. Chem. Phys. 149, 144102 (2018).
[2] P. Cassam-Chenaı̈, J. Liévin, Journal of Computational Chemistry 27, 627-640 (2006).
[3] P. Cassam-Chenaı̈, G. Rousseau, A. Ilmane, Y. Bouret, M. Rey, J. Chem. Phys. 143,
034107 (2015).

Date de fin de publication : 28/02/2023

Poste de professeur – Section 30 – Toulouse

Poste de professeur à pourvoir en section 30 à l’université Paul Sabatier, Toulouse.

L’enseignant(e)-chercheur(se) recruté(e) intégrera le laboratoire Collisions Agrégats Réactivité (UMR 5589) pour y créer et animer une nouvelle activité de recherche expérimentale en complément de celles existantes.
Cette activité de recherche relèvera des technologies quantiques appliquées soit à l’optique, aux atomes, à
l’interaction lumière-matière, ou aux molécules. Son activité combinera technologies innovantes et applications en physique fondamentale. Elle pourra relever des différents axes de la stratégie quantique européenne, et notamment des senseurs, de la communication et de la simulation quantique. L’activité pourra contribuer également au développement de l’ingénierie quantique.

La personne recrutée bénéficiera prioritairement des services techniques du laboratoire en matière de dessins industriels, de mécanique, d’électronique et d’interfaçage instrumental, et bénéficiera des nouveaux locaux dédiés aux dispositifs expérimentaux du LCAR.

Il (elle) contribuera au montage et à la gestion de nouveaux projets de recherche et aux publications
scientifiques, participera aux appels à projets, à l’encadrement des doctorants, stagiaires intervenant sur ces projets. L’enseignant-chercheur aura la charge de développer des collaborations avec des partenaires de la fédération FeRMI mais également des collaborations internationales et industrielles pour concourir au rayonnement du laboratoire.

Le candidat ou la candidate devra créer et diriger une nouvelle équipe de recherche expérimentale au LCAR.

https://www.lcar.ups-tlse.fr/
Contact: jean-marc.lhermite[at]irsamc.ups-tlse.fr

Date de fin de publication : 01/06/2023

Laser spectroscopy of biomolecular systems : structure, interactions and selectivity

Internship for 1st and 2nd year Master student.

pierre.carcabal@universite-paris-saclay.fr
01 69 15 79 54
ISMO – Université Paris Saclay

Biological systems are gouverned by non covalent molecular interactions (H bonding, Van der Waals bonding) that can be probed by gas phase laser spectroscopy techniques experiments, in combination of theoretical molecular modeling methods at the quantum and classical levels.
Characterizing the interactions between peptides and carbohydrates is of prime importance in biology, as sugars play a major role in molecular recognition processes and peptides are models for sugar receptor proteins (lectins).
The goal of the internship will be to combine experiments and theory to evidence the structures of simple molecular systems forming a sugar-peptide complex.
The intern will be introduced to several experimental techniques used in many fields of experimental physical chemistry : lasers and optics, IR and UV spectroscopy, laser desorption of biomolecules, supersonic expansions to cool down the molecules and stabilize the complexes, mass spectrometry detection, vacuum techniques. In parallel, the simulation of the spectra to interpret the data and their interpretation may also be part of the project.