Université Paul Sabatier - Bat. 3R1b4 - 118 route de Narbonne 31062 Toulouse Cedex 09, France


Accueil > Événements > Séminaires 2012

A la recherche d’un effet de non-conservation de la parité dans les molécules chirales : nouvelles perspectives

Benoît Darquié, Laboratoire de Physique des Lasers, Villetaneuse

Selon une proposition théorique datant de 1974 la non conservation de parité (NCP) par l’interaction faible devrait se traduire par des différences dans les spectres d’énergie de deux énantiomères d’une molécule chirale. Cet effet est cependant très fin et sa mesure, un réel défi expérimental, n’a jamais été réalisée. Le principe de l’expérience que nous proposons ici est d’enregistrer simultanément les spectres des énantiomères gauche et droit, à l’aide d’une méthode de spectroscopie de très haute résolution. Nous développons une expérience de spectroscopie rovibrationnelle (autour de 10µm) en jet supersonique, s’appuyant sur la technique des franges de Ramsey à 2 photons sans effet Doppler. En sondant dans un même dispositif expérimental un jet alternativement ensemencé de molécules droites et gauches, et grâce à notre expertise en matière de contrôle de la fréquence absolue des lasers CO2 d’interrogation, nous devrions atteindre une sensibilité meilleure que 10^-15 sur la mesure de la différence de fréquence entre énantiomères. En outre, des travaux théoriques récents prédisent un effet de NCP de quelques Hz (10^-13) pour des molécules organométalliques et nous permettent d’envisager la 1re observation de la NCP dans les molécules chirales.

Nous présentons les premières étapes vers la concrétisation d’une telle expérience, notamment la spectroscopie d’absorption laser en cellule et en jet supersonique d’une molécule test, le méthyltrioxorhénium (MTO).