Thèse entièrement financée en astrochimie / astrophysique de laboratoire disponible à partir d’octobre 2023 à l’Institut de Physique Rennes, France.

Thèse entièrement financée en astrochimie / astrophysique de laboratoire disponible à partir d’octobre 2023 à l’Institut de Physique Rennes, France.

Sujet : Etude des collisions moléculaires d’intérêt atmosphérique et astrophysique par impulsions micro-ondes chirpées à l’aide d’un réacteur à écoulement supersonique pulsé

Une thèse à partir d’octobre 2023 est disponible sous la direction d’Ian Sims au sein du Département de Physique Moléculaire de l’Institut de Physique de Rennes, entièrement financée par la Région Bretagne et le projet ERC CRESUCHIRP. Le projet s’inscrit dans le domaine de recherche de l’astrophysique et de l’astrochimie de laboratoire, et vise plus particulièrement à combler notre manque de connaissance des données moléculaires essentielles pour comprendre les dernières observations astronomiques réalisées par la nouvelle génération de télescopes à haute résolution (spatiale et spectrale) tels que ALMA (https://almaobservatory.org) et le télescope spatial James Webb (https://webb.nasa.gov). Ce projet expérimental implique la poursuite du développement d’un nouveau réacteur à écoulement supersonique pulsé pour étudier les réactions chimiques et le transfert d’énergie moléculaire à l’aide de lasers et de la spectroscopie micro-onde à impulsions chirpées, et s’appuie sur les recherches effectuées dans le cadre du projet de subvention avancée de l’ERC CRESUCHIRP [1-3]. De plus amples informations sur le projet de doctorat sont disponibles à l’adresse suivante : https://cresuchirp.wordpress.com/open-positions/ .
Le poste est disponible à partir d’octobre 2023 pour une période de 3 ans. Les candidats doivent posséder un master (M2) en physique ou chimie (physique), ou éventuellement en génie mécanique avec une spécialisation en instrumentation. Une expérience de la recherche expérimentale et notamment de l’utilisation des lasers, de la spectroscopie, des techniques de vide et d’écoulements gazeux et de l’électronique large bande serait un avantage. Les demandes de renseignements et les candidatures, y compris un CV détaillé mentionnant les notes, une lettre de motivation et les noms et coordonnées de deux ou trois personnes de référence, doivent être adressées au professeur Ian Sims (ian.sims@univ-rennes.fr). L’examen des candidatures commencera immédiatement et se poursuivra jusqu’à ce qu’un candidat approprié soit identifié.

1. B. M. Hays, D. Gupta, T. Guillaume, O. Abdelkader Khedaoui, I. R. Cooke, F. Thibault, F. Lique, and I. R. Sims, Collisional excitation of HNC by He found to be stronger than for structural isomer HCN in experiments at the low temperatures of interstellar space, Nature Chemistry 14 (2022), 811-815 https://doi.org/10.1038/s41557-022-00936-x
2. I. R. Cooke, D. Gupta, J. P. Messinger, and I. R. Sims, Benzonitrile as a Proxy for Benzene in the Cold ISM: Low-temperature Rate Coefficients for CN + C6H6, Astrophys. J. Lett. 891 (2020), L41 https://doi.org/10.3847/2041-8213/ab7a9c
3. I. R. Cooke and I. R. Sims, Experimental Studies of Gas-Phase Reactivity in Relation to Complex Organic Molecules in Star-Forming Regions, ACS Earth Space Chem. 3 (2019), 1109-1134 https://doi.org/10.1021/acsearthspacechem.9b00064


Date de fin de publication : 31/12/2023

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *